LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

vendredi 26 août 2016

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Je comprends pas. C'est le dirigeant d'entreprise en personne qui paie les salariés avec son compte personnel ou le service comptabilité de l'entreprise ?

50 € de cotisations patronales sur 150 € versés soit 30% c'est pas un tout petit peu exagéré ? 30 € de cotisations salariales sur 100 € bruts soit 30% c'est pas un tantinet exagéré non plus ? Le salarié serait imposé à 30% d'IR alors que la moitié des salariés touche moins de 1700 euros nets par mois, ce serait pas très très légèrement exagéré ?
Bref ce type c'est monsieur 30%. Le seul truc qui ne soit pas à 30% avec lui c'est la TVA.
Il doit confondre les chiffres des impôts et des cotisations avec le pourcentage du bénéfice sur le chiffre d'affaire que réalise son entreprise grâce au travail des salariés. Le problème avec la mythologie moderne de l'"entrepreneuriat" c'est que la mystification n'est jamais très loin.
Le seul mérite de sa pseudo-démonstration c'est de faire comprendre indirectement que les salariés sont les vaches à lait de ce pays. Et en ce moment c'est la crise du lait il me semble...

Pour finir si ce dirigeant trouve que les salariés n'ont pas assez d'argent à dépenser il lui suffit de les augmenter.

Bernard Lombardo a dit…

En fait pour régler ce problème, il faudrait augmenter le salarié pour qu'il ait plus de pouvoir d'achat. Par ailleurs le terme charges patronales n'est pas approprié, il s'agit de cotisations sociales prélevées sur le travail du salarié (donc les termes "quand je donne" et "ça me coûte"sont des excès de langage). Il n'est pas non plus évoqué dans l'article ce que coûtent les actionnaires, là, ce sont des charges pour l'entreprise qui verse les dividendes au lieu d'investir. Comme quoi, tout est question de point de vue.

Anonyme a dit…

Vous avez tout pigé !

Anonyme a dit…


Salut,

bientôt la rentrée des classes alors un peu d'exercice...pour ceux qui ont du temps à gagner sur la médiocrité ambiante :

https://www.youtube.com/watch?v=OSNkk3j_JFw

version longue : https://www.youtube.com/watch?v=cqIcOaKAX4k

Arl

Anonyme a dit…

Rien n'empêche ce kon à aller exploiter ailleurs

Anonyme a dit…

Les raccourcis "malheureux" du bougre sont bons pour des élèves de maternelle.
11h03 à bien démélé le mauvais emploi des termes.
De " l'analyse" de bistroquet!

Anonyme a dit…

ce raisonnement se veut simple et clair....
il est simpliste et faux
mais surtout il est l'archetype de la beaufitude pseudo-économique
"je donne....", mais combien prend il sur la sueur, le savoir... des salariés ?
cet article doit sortir des "Echos" ou "Valeurs Actuelles"

François a dit…

Les calculs et raisonnements présentés dans cet article sont totalement erronés ! Voire carrément tendancieux...

Une démonstration ici pour ceux que ça intéresse: http://mecadyn.over-blog.com/2016/08/comment-les-calculs-a-la-louche-peuvent-s-averer-pernicieux.html

Anonyme a dit…

quel con mais quel con.... et quand tu vas à l'hopital ? et tes enfants à l'ecole, et les routes sur lesquelles tu roules etc.... qui qui paye ?
et puis 30% d'IR faut dèja pas être dans la misere. Allez va vivre en GB mais surtout ne reviens pas prendre ta retraite ou te faire soigner en France comme tant d'autres....