LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

mardi 11 juillet 2017

Adrien Quatennens



Envoyé par JML

Le 10 juillet 2017, Adrien Quatennens défendait la motion de rejet préalable déposée par la France insoumise sur le projet de loi d'habilitation pour réformer par ordonnances le code du travail. Il est revenu sur le comportement de la majorité «En Marche» en commission des Affaires sociales et a dénoncé l'empressement du gouvernement sur ce projet qui va s'en prendre aux conditions de travail de 18 millions de salariés du secteur privé.
Adrien Quatennens souvenez-vous de ce garçon, une pointure    https://www.youtube.com/watch?v=SM3qLL1ysKo

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Gérard Mordillat : MACRON la com' a encore frappé!

https://youtu.be/UQCNHvbqqJA

Anonyme a dit…

Le problème, c'est celui de ceux qui se gavent. Kahled FREAK.

https://youtu.be/RDTxeY7akNA

Anonyme a dit…

Hk& LES SALTIMBANKS.
Rallumeurs d'étoiles.

https://youtu.be/FOBptbOgZhM

Anonyme a dit…

«ON LÂCHE RIEN!»
HK & Les Saltimbanks

https://youtu.be/CrpAk_S3CFQ

Anonyme a dit…

"Les Marcheurs aux chaussures de plomb"

Ils étaient des marcheurs errant comme une armée,
Tête basse, en silence et en rangs bien serrés,
Obéissant sans mot dire aux ordres d’un capitaine,
Un certain Bécasseau, ils marchaient avec peine.
De collines en forêts, de vallées en vallons,
Le long chemin sans croix était crucifixion.
Mais chacune et chacun voulait cette aventure
Ils croyaient en leur Dieu, jamais donc de parjure.

Tandis que à pas lents passait la grande armée
Essoufflée, épuisée comme des ânes bâtés,
Ils croisèrent un jour, un soir de brume grise
Un groupe qui marchait, léger comme la brise.
Ensemble ils discutaient, riaient malgré la pente
L’armée traînait ses pieds peinant dans la descente.
L’un d'eux se hasarda « mais qui sont ces cabris? »
Chut! rugit Bécasseau, ce sont des insoumis.

Les rangs se divisèrent et l’armée s’égaya
Délaçant les chaussures pesantes à chaque pas.
« Insoumis aussi gais? Insoumis je veux être!
Marre d’être soumis et que dans le paraître!
Bécasseau n'avait plus sur eux quelque pouvoir
Et les marcheurs dociles devinrent des grognards.
Chacun se dispersa mais d’autres en sens inverse
Repartirent ailleurs libres de controverse.

Moralité:
Lourds sont les godillots quand ils sont faits de plomb,
Ainsi une assemblée de moutons est semblable
Approuvant Jupiter sans nulle contradiction
Qui rêve depuis Versailles d’un Peuple corvéable.

François Canagueral le bouffon anti-roi
(Extrait de «Apologues du bouffon anti-roi)