LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

lundi 6 février 2017

La newsletter Elections du 6 février


La newsletter Election de Franceinfo
Si vous avez des difficultés à lire cette newsletter, cliquez ici
Logo Francetv info 06 février 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd'hui
Fillon va prendre la parole, Juppé redit non, Hamon répond à Macron
Fillon va prendre la parole, Juppé redit non, Hamon répond à Macron

Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu'au 7 mai 2017, date du second tour de l'élection présidentielle, franceinfo résume ce qu'il ne faut pas rater de l'actualité de la campagne. Voici l'essentiel à retenir de ce lundi 6 février.

#1 Fillon face aux médias cet après-midi

Le candidat de la droite à la présidentielle va s'expliquer cet après-midi. Il organise une conférence de presse à 16 heures, dans son QG de campagne situé dans le 15e arrondissement de Paris. Englué dans plusieurs affaires d'emplois fictifs dont auraient bénéficié son épouse et deux de ses enfants, il promet une "contre-attaque", d'après son entourage.

Selon les informations recueillies par franceinfo, François Fillon prendra également la parole demain, devant les députés Les Républicains à l'Assemblée nationale.

#2 Juppé dit "non" une bonne fois pour toutes

Il l'avait "clairement" déjà dit. Mais face aux "rumeurs", il a décidé de remettre les choses au clair. Non, Alain Juppé ne sera pas un recours en cas de renoncement de François Fillon. "Aux auteurs de rumeurs infondées, une confirmation : pour moi, NON c'est NON. Je dirai pourquoi. Aujourd'hui, écoutons FF, notre candidat", a-t-il twitté ce matin.

Aux auteurs de rumeurs infondées, une confirmation : pour moi, NON c'est NON. Je dirai pourquoi. Aujourd'hui écoutons FF, notre candidat.

— Alain Juppé (@alainjuppe) 6 février 2017

#3 Cazeneuve pas candidat aux législatives

Le Premier ministre l'avait déjà laissé entendre. Il le confirme aujourd'hui dans les colonnes de La Presse de la Manche. "Les Cherbourgeois m'ont fait l'honneur de m'élire député de la Manche à trois reprises et j'ai exercé ces fonctions pendant dix ans avec passion", mais "les mandats doivent tourner, la démocratie doit respirer", explique Bernard Cazeneuve. C'est "une conviction profonde" et "une attente légitime de nos concitoyens".

Dans cet entretien, le chef du gouvernement en profite pour redire qu'il soutient Benoît Hamon. Mais il attend toujours de lui qu'il "trouve les mots, les gestes pour rassembler les siens".

#4 Hamon tacle Macron sur le revenu universel

Benoît Hamon n'a pas apprécié les propos d'Emmanuel Macron qui a expliqué hier, lors de son meeting à Lyon, que "le revenu universel existe déjà. Ça s'appelle le RSA. Si on savait le multiplier par deux, j'ose espérer qu'on l'aurait fait depuis longtemps".

Ce matin, le candidat socialiste à la présidentielle lui a répondu sur RTL : "Quelle méconnaissance de la pauvreté..., a-t-il lâché. "D'abord le RSA, c'est 535 euros. Il ne bénéficie qu'à deux tiers de ceux qui sont éligibles. Il n'est déjà pas universel, même pas pour les pauvres. Voilà l'illustration d'un responsable politique qui ignore même la réalité de la pauvreté".

#5 Déjà 20 000 signatures pour la pétition pro-Fillon de Frigide Barjot

L'ancienne figure de La Manif pour tous a lancé il y a trois jours une pétition sur le site Change.org pour soutenir le candidat de la droite. Elle a pour l'heure recueilli près de 20 000 signatures (19 832 précisément). Selon Frigide Barjot, "François Fillon défend la famille et la filiation. (...) Il était donc légitime qu'il s'entoure de sa femme et de ses enfants dans sa vie parlementaire".

Suivez-nous
FranceTV Info
© 2017 France Télévisions | Qui sommes-nous? | Mentions légales

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Et la 6ème INFO du JOUR :
http://www.leparisien.fr/faits-divers/elu-plus-jeune-maire-de-france-en-2014-il-est-mis-en-examen-pour-prise-illegale-d-interet-05-02-2017-6657534.php

Il n'y a pas d'âge pour commencer à magouiller en famille !

Lui il n'a rien fait cela serait un employé de la Mairie qui a fait
La bénéficiaire étant la MERE du MAIRE ...

Donc effectivement il est innocent : ne dit on pas aux innocents les mains pleines !