LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

jeudi 28 juillet 2016

Nouveau commentaire sur Nouveau commentaire sur Après plus de cinq mois de....


Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Nouveau commentaire sur Après plus de cinq mois de..." :

Le rapport de la Cour des Comptes, sur la gestion de l'entreprise Elysée vient d'être rendu public le 19 juillet. Ce rapport tresse des lauriers à Hollande pour avoir sensiblement réduit le train de vie du Château. Etudes et sondages réduits à zéro, et les frais de réception et de déplacement s'amenuisent d'année en année.
Mais visiblement le droit social n'est pas la matière forte du maître des lieux. L'histoire du coiffeur n'est pas évoquée, mais les rappels à l'ordre ne font pas beaucoup évoluer les choses. Les magistrats rient sous cape des bourdes de leur ancien collègue.
Il a fallu attendre 2015 et un décision de justice pour que l'Elysée admette que les contractuels de la Présidence ne soient plus considérés comme des domestiques mais comme des agents publics. Et ce n'est pas tout à fait fini car en mars dernier, 14 de ces agents servaient encore sous le statut 'd'employé de maison'...
Mais ce qui a surpris les magistrats, c'est l'explosion des heures supplémentaires à l'Elysée: "jusqu'à 245 heures [supplémentaires] pour un même agent et un même mois", le plafond légal des 25 heures est plus que crevé. En fait, c'était un moyen artificiel de payer des conseillers présidentiels à leur juste valeur!
Hollande n'est, certes, pas responsable de ces tricheries qui étaient monnaie courante avant lui. La Cour des Comptes lui reproche de ne pas y avoir mis bon ordre. Et note en 2015 que "la Cour ne peut que rappeler les irrégularités qui affectent les heures supplémentaires."
Même refrain en 2016 : le nombre total d'heures sups bidon n'a que très légèrement diminué, pour coûter encore 1,45 millions à l'Etat (contre 1,55 en 2013).
Mais le tour de passe passe est habile pour maintenir les effectifs (et les comptes) dans les clous : les 77.700 m2 d'espaces verts qui entourent l'Elysée et le pavillon de la Lanterne sont entretenus par des fonctionnaires du ministère de.... la Culture!
Idem pour les travaux de rénovation et d'entretien des bâtiments présidentiels...
L'entraide entre intermittents est essentielle.
L'inversion de la hiérarchie des normes semble avoir pris toute sa place au Château!
(D'après un article d'Alain Guédé paru dans le Canard Enchaîné Du 27 juillet) 

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Les provocations atlantistes continuent.
Le président ukrainien Petro Porochenko, en guerre larvée avec la Russie, a été convié dans la capitale polonaise en ce mois de juillet pour célébrer le pacte de Varsovie signé en mai 1955 sous l'égide de l'Union Soviétique, par l'OTAN, alors que son pays n'appartient pas à l'organisation!
Le général américain Curtis Scaparrotti, nouveau commandant des forces de l'OTAN en Europe, a notamment déclaré que la "structure de commandement" devrait être "assez agile pour que la transition se fasse naturellement entre la paix, la provocation et le conflit"...
Le président des Etats Unis a rappelé son "ferme soutien aux efforts de l'Ukraine pour défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale face à l'agression russe".
Traduire: les sanctions occidentales contre Moscou seront maintenues "tant que la Russie n'aura pas pleinement rempli ses obligations découlant des accords de Minsk".
Pourquoi entretenir ainsi la tension entre les pays d'Europe et la Russie? Washington veut prévenir tout rapprochement entre eux. Et surtout s'assurer qu'après le 'Brexit', le docile allié du Royaume Uni demeurera associé au destin militaire du Vieux Continent! May t'as pigé?
Berlin, qui vient d'accroître son budget militaire, estime de son côté que, "sans changement de cap, la Russie représentera dans un avenir prévisible un défi pour la sécurité de notre continent".
On serait tenté d'appliquer la même formule à l'OTAN, tellement ces accents guerriers sont manipulateurs...
Et quelle fut la position de la France dans cette aventure? Elle s'engage à contribuer au déploiement de troupes à la frontière de la Russie...
Une hypothèse effarante annoncée à la fin de réunion à Varsovie : 4000 hommes mobilisés en Pologne ou dans l'un des Etats Baltes!
A portée de tirs d'artillerie de St Pétersbourg ou du siège de la flotte russe en mer Baltique.
Les cow-boys de Washington voudraient-ils nous entraîner dans un nouveau conflit ou se positionneraient ils pour venir nous "sauver" après être venus semer le désordre?
Assurément absurde et profondément abject!

(Serge Halimi dans Le Monde Diplomatique. Août 2016. N° 749.

Anonyme a dit…

J'ai du mal à faire la liaison entre les dépenses de l’Élysée et le commentaire de 15h20 !!!
Dois je reprendre un somnifère comme pour les éoliennes ???

Anonyme a dit…

Il n'y en a pas 21h39...
Il semble que tu sois plus accoutumée aux somnifères qu'aux changements de sujets.
Cachetonne en paix!