LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

jeudi 31 mars 2016

Saint-Christol-lez-Alès : quelles alternatives aux pesticides ?

http://www.midilibre.fr/2016/03/31/saint-christol-lez-ales-quelles-alternatives-aux-pesticides,1309068.php


Note du REBOUSSIER
Il aurait été intéressant d' intégrer dans cette journée, la pollution des eaux par l'arsenic , le plomb et autre métaux lourds qui font débat depuis le reportage de FR 3 sur les mines de Saint Felix de Palliere
Pourquoi traiter le problème à moitié
Tout n'a pas été relaté dans cet article du Midi Libre
On peut l' appeler le Moitié Libre non ?

12 commentaires:

Anonyme a dit…

En mélangeant tous les sujets (et toutes les sources de pollution) on n'éclaircira pas le problème.
Les pesticides ce sont une source de pollution "renouvelable" notamment payée par les impôts des contribuables mais aussi un danger public pour les consommateurs, le fonctionnement des écosystèmes naturels (abeilles) et les utilisateurs. Or certains prennent le problème en considération et trouvent des solutions : http://www.midilibre.fr/2016/03/31/pesticides-ces-communes-deja-en-ordre-de-marche,1309585.php
Les métaux lourds en déshérence dans la région c'est une pollution sous-estimée à l'époque de l'activité des mines où on ne voyait que l'intérêt des produits et emplois créés, dont il faut gérer l'héritage : mais aujourd'hui elle n'est pas renouvelée tous les jours par de nouveaux dépôts.
Et ce ne sont pas les mêmes intérêts en jeu, quoi qu'ils soient aussi puissants les uns que les autres.

Anonyme a dit…

Pas le même type de pollution, entre une pollution de résidus d'exploitation non traités lors de la fermeture des mines et des pollutions récurrentes issue de pratiques d'une agriculture et notamment d'une viticulture employant une grande quantité de produits très polluants et à part quelques rares cas sourde à toute évolution. L'une pourrait se traiter mais il n'y a personne pour payer, l'autre c'est une prise de conscience qui est nécessaire.

Anonyme a dit…

Ce qui compte c'est le résultat final
La dangerosité pour la population
Le reste n est que du baratin d'intello

Anonyme a dit…

8:25
Il te faut approfondir ton analyse
On parle de pollution de l'eau
Les terrils non sécurisé relâche à chaque pluie un peu ou beaucoup de polluant
Les solutions existent
Sur l' alimentation des sources, sur la surveillance, sur le traitement des terrils

Anonyme a dit…

9:26, c'est un peu facile et rapide !
Si on veut faire avancer une cause , il est inutile de mélanger les problèmes
Mieux vaut analyser les causes et les conséquences pour rechercher les solutions

Anonyme a dit…

Anecdote sur les pesticides:
Un maire , sous la pression de ses conseillers municipaux, accepte de se rapprocher du principe de commune sans pesticide
Et de ne plus traiter les 4 plates bandes communales
Super, génial, bravo...

Alors que fait il du stock de pesticides qui lui reste ?
Et bien il le vend aux agriculteurs de la commune 10 fois moins cher que ce qu'il l'a acheté...
Ses pesticides sont immédiatement épandu sur la commune !!!

Morale de cette histoire : Ben ça peut être qu'à Boisset !
Et viva Reverget !!!

Anonyme a dit…

T'as raison
Du bla bla
Mais pas d' action

Anonyme a dit…

à 13h19... Hé viva Gégé le Birman !!!

Anonyme a dit…

et toi 14h41...c'est quoi ton action, dire qu'il n'y en a pas ?

Anonyme a dit…

C'est quand m^me dingue de faire un colloque sur la pollution de l'eau dans le coin et ne pas parler des mines. faut vraiment avoir des choses à cacher... et/ou des biens immobiliers sur les zones concernées.

Anonyme a dit…

Beaucoup de "commentateurs" auraient besoin de revoir le "Cash investigation" du 2 Février sur l'arrosage aux herbicides, pesticides et insecticides dont la France détient le triste record...
Depuis le Grenelle de l'environnement initié en 2009 par N.Sarkozy sous la houlette de sa ministre de l'environnement, N.K.Morizet dont l'objectif était un réduction de 50% des intrants chimiques dans l'agriculture à l'horizon 2020...
Encore une inversion de courbe qui n'a pas pris le bon chemin, puisque dès 2011 les tonnages employés n'ont cessé de repartir à la hausse et la tendance ne donne pas des signes d'inversion depuis l'arrivée des socialistes aux manettes...
Dernier signe en date : l'interdiction des insecticides néonicotinoïdes responsables de la disparition des abeilles (domestiques et sauvages)...
M. Le Foll, ministre de l'agriculture, par ailleurs "sensible" à l'agroécologie a fait pression sur les parlementaires de son camp pour que le texte ne soit pas adopté...Un comble!
Le texte a finalement été adopté à un courte majorité, mais n'entrera en vigueur qu'en... 2018!
D'ici là le texte doit repasser au Sénat et sera visiblement rejeté avec une majorité L.R...
Les abeilles vont être encore à la fête pour les deux prochaines années et parions que la santé humaine va encore se dégrader.




Anonyme a dit…

No problémo Christel Chaabihi est là.... Zorro, zorro....