LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

samedi 1 juillet 2017

Lecture du rapport de la Cour des comptes en 7 points – Valérie Rabault, députée de Tarn-et-Garonne 1ère circonscription

https://valerierabault.com/2017/06/29/lecture-du-rapport-de-la-cour-des-comptes-en-7-points/amp/

3 commentaires:

Anonyme a dit…

«En résumé, c’est l’Etat qui paie pour les autres…. si la Cour avait été honnête intellectuellement dans son analyse, elle aurait recalculé le déficit de l’Etat sans toutes les compensations qu’il fait à la sécurité sociale. Et là, on aurait observé une véritable baisse du déficit de l’Etat. Peut-être verra-t-on ce calcul dans un prochain rapport….»
Voilà une conclusion qui pourrait s'appliquer à l'ensemble du rapport de la Cour des Comptes...
Ça manque de plus en plus de sérieux pour un rapport fait à la va vite, histoire de complaire au nouveau gouvernement.
Et de sonner l'alarme pour imposer de nouveaux reculs sociaux...
La ficelle est grosse, pour ne pas dire grossière, mais ce gouvernement de technos en a besoin pour justifier des futures mesures au «doigt mouillé»...
Un vent mauvais pour le pays avant une tempête sans précédent?

Anonyme a dit…

http://www.objectifgard.com/2017/07/01/ales-vote-comptes-administratifs-conseil-dagglo/

Le maire de Saint-Hilaire-de-Brethmas, Jean-Michel Perret, a fait part de ses inquiétudes :"Les critères de répartition nous conviennent difficilement. On a subi la baisse des dotations de l'État. Et là, on va perdre aussi de la dotation de l'agglomération. Je ne sais pas comment on va faire". Rivenq répond du tac au tac :"La loi oblige des critères identiques entre toutes les communes, on ne fait pas ce qu'on veut".

Avec VERDELHAN, Max a fait n'importe quoi pendant des années (5ème critère ILLEGAL) et tout le monde a dit AMEN !

Anonyme a dit…

pour info sur la dette de la sécurité sociale :
"Depuis 1996, la France a choisi de gérer parallèlement la dette négociable de l’État et sa dette sociale. Ainsi, chaque année, une partie du déficit des régimes de base obligatoires de sécurité sociale est transférée à une caisse d'amortissement de la dette : la Caisse d'amortissement de la dette sociale (CADES).

La CADES a été créée par ordonnance en date du 24 janvier 1996 et modifiée par la loi du 13 août 2004. La CADES a pour principal objectif le rééquilibrage des comptes de la Sécurité sociale par l'apurement de la dette sociale. Pour abonder les comptes de la CADES et rembourser progressivement la dette accumulée, il a été créé et affectée à cette caisse la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS).
Depuis 2012, le solde cumulé de la dette diminue. C'est essentiellement le FSV (Fond de solidarité de la vieillesse qui plombe les comptes)
En 2011, la dette sociale s'élevait à 142,8 milliards d'euros (soit 7,1 % de PIB) alors que dans le même temps, 59,6 milliards d'euros (soit 3 % du PIB) ont été remboursés. en 2013, le déficit cumulé a été ramené à 129, 7 M... et ainsi de suite pour 2014, 2015 et 2016.

En effet la sécurité sociale apure sa dette...contrairement au budget de l'Etat... qui lui est géré par nos énarques