LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

lundi 8 mai 2017

A votez Macron … ća grenouille chez les socialistes


Chers camarades,

Je suis, au moins à mon avis, encore encarté PS après avoir été encarté pendant 40 ans SPD allemand.

Mais comme vous le savez je milite depuis octobre 2016 pour le succès d'Emmanuel Macron à la Présidentielle. Dans ce combat j'ai vu la seule possibilité fiable pour éviter la monté du FN au pouvoir.
Ce matin j'ai lu (choqué) le commentaire de Grégory Thomas mais aussi (avec soulagement) la déclaration de Jean-Christophe Cambadelis.

Si dans les quelques semaines à venir la position de Grégory Thomas devient majoritaire au PS il me faudra quitter le parti.

Amitiés

Peter


Am 07/05/2017 um 23:56 schrieb Grégory THOMAS:
Un nouveau Giscard accède ce soir à la présidence de la République. L'épouvantail fasciste heureusement mais seulement momentanément écarté, je rentre ce soir dans l'opposition. Il ne doit pas y avoir d'état de grâce pour le représentant élu de la droite libérale et de la finance. La politique qu'il entend mener, dans la continuité des derniers quinquennats mettra à mal la cohésion sociale de la France et continuera à faire le terreau du Front National et de ses idées nauséabondes qui progressent inexorablement. Cette campagne électorale, la plus pitoyable depuis 1965, oblige à une réelle recomposition de la vie politique en général, et de la gauche en particulier. Cela doit commencer par une position claire du Parti socialiste aux élections législatives : dans l'opposition au président élu. Ainsi, tout rapprochement de prêt ou de loin des candidats socialistes vis-à-vis de Macron doit être sanctionné par un retrait de l'investiture du parti et la désignation automatique d'un(e) autre candidat(e). Par ailleurs, le Parti socialiste doit être un acteur majeur de la recomposition de la gauche, sinon il sera amené à disparaître dans le déshonneur. Cela doit passer par deux décisions : la démission de Jean-Christophe Cambadélis et de sa direction nationale et la réunion dès septembre de nouvelles assises du socialisme, des assises ouvertes qui éviteront les magouilles d'appareil des congrès. Mon attitude militante dans les mois à venir sera conditionnée par ces exigences. 30 années de dérive sociale-libérale ont assez durée : socialisme démocratique authentique et libéralisme économique ne sont pas compatibles. Si les sociaux-libéraux devaient se maintenir à la tête du parti, je quitterai, après 17 années de militantisme, le Parti socialiste. Je ne suis pas devenu socialiste pour cirer les pompes d'un banquier.
-- 
Grégory THOMAS

9 commentaires:

Anonyme a dit…



Bon débarras!

Anonyme a dit…

Péter d'aussi, soutient à chaque élection les candidats opposés à ceux soutenu par son parti. Il n'a jamais été exclu pour autant. Il est vrai qu'au PS les traitres sont les rois,

Anonyme a dit…

Et c'est bien dommage 17h53 qu'on n'exclut pas tous ceux qui jouent sur deux tableaux Valls Peter Frontanau et les autres : militants ou élus. Même chose chez les Républicains d'ailleurs.

Anonyme a dit…

Chez moi on disait une poule n'y retrouverait pas ses petits

Anonyme a dit…

Vous êtes des nuls à courte vue braquée sur le rétroviseur ! Votre préoccupation c'est le parti, ses magouilles et autres arrangements. Peter Krauss a raison, avec Macron toutes les carambouilles habituelles en ont pris un coup. Au delà du parti il y a la France, l'Europe et les français, il serait temps que les militants socialistes prennent conscience que leurs combines internes n'intéressent qu'eux ! Que les irréductibles gauchistes radicaux réactionnaires du temps passé nous fichent la paix, ils ont saboté le mandat de Hollande grâce aux manigances de la grande prêtresse socialiste de Lille mais pas question de les laisser faire pour celui de Macron ! Ras le bol de tous ces nostalgiques d'une lutte des classes utopiques abandonnés à leurs propres frustrations d'une époque révolue ! Où vous êtes vieux et rances ? Où vous êtes frustrés et jaloux ? Beurk !

Anonyme a dit…

Tu as raison 20h38, c'est dommage qu'on n'exclut pas du PS ceux qui ne pensent pas comme toi ! Tu ne veut pas rassembler mais diviser, exclure, disperser ? Déjà qu'y a plus grand monde ... ça va pas être facile de prétendre gouverner un jour ?

Anonyme a dit…

Dis donc si je comprends bien, au PS il y a ceux qu'il faut exclure et ceux qui partiront ? Y aura bientôt plus personne ainsi plus de dispute. On passe à autre chose de plus sérieux ?

Anonyme a dit…

Quelle drôle de façon de retourner la situation. Certains veulent oublier qu'il y a eu des primaires pour déterminer le candidat du PS. Et immédiatement après certains dont le candidat Valls refusent la règle d'un vote qu'ils ont organisé et validé en y participant. Et appellent à voter pour un autre candidat.
Alors qui a divisé,exclu, dispersé comme tu dis?

Anonyme a dit…

Dis donc 20:38 si je comprends bien tous ceux qui ne pensent pas tout à fait comme toi sont des traitres ? Alors ça concerne aujourd'hui une large majorité de citoyens de tous bords. C'est plus facile à exclure qu'à rassembler car un rassemblement ne peut se faire qu'avec des concessions mutuelles !