LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

jeudi 30 mars 2017

Une devinette

Encore une belle journée, mes amies et amis. Je vous souhaite d'en profiter pleinement. Pour moi, coude au corps, comme d’habitude : 9h 30, avec Jean-Jacques Bourdin sur RMC pour parler du "martyr de Saint Sébastien"....vous voyez. Puis gare, Orléans, Blois, conférence au château de Blois (ça va pas être mal, remarquez...). Un peu de stress car mon éditeur Stock a décidé de publier mon prochain livre "Jean, un homme hors du temps" en octobre. Reste à ce que je le termine.....

Tiens, une devinette très difficile.
Un homme fait en 2005 campagne pour le vote non au TCE, il dirige cette campagne avec deux autres responsables de son parti qui a appelé a voter oui. Il prétendra cependant, dans le secret de l'isoloir, avoir in fine, voté oui. Affirmation invérifiable et qui, si elle était exact, témoignerait d'un personnage bien peu cohérent. Leader d'un parti de gauche, il met tout son poids dans la balance pour inscrire dans la constitution - c'est une première depuis 1793 - un article limitant les droits individuels. Il critique la générosité envers les réfugiés fuyant la guerre et la mort. Il impose une réforme libérale du droit du travail qu'il fait passer en utilisant à trois reprise un article de loi qui permet d'éviter le débat parlementaire. Il demande à ses ministres de canarder sans relâche l'ex-ministre de l'économie qui vient de quitter le gouvernement et qu'il voit comme un rival. Il ourdit un complot pour rendre impossible la candidature à sa succession du président de la République. Il se présente à sa place à la primaire de son camp dont il signe expressément la charte, évidente : soutenir le vainqueur. Battu, il confirme cet engagement devant des millions de téléspectateurs. Puis il renie sa signature, son engagement et viole les règle de toute primaire. Il annonce son vote en faveur de celui qu'il avait demandé de "canarder sans relâche", que cela n'arrange d'ailleurs guère. Qui est-ce ? Quel avenir politique souhaitez-vous lui réserver ?

Axel Kahn

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Très abscons et un peu ridicule ton commentaire, non ? Hamon est gentil mais il n'a pas la pointure pour une majorité de français. Alors vrai démocrates on fait quoi ?