LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

dimanche 8 janvier 2017

ALIEN EOLIENE


vendredi, 06 janvier 2017

L'électricité éolienne aux abonnés absents alors que la France grelotte

Communique de presse de la Fédération Environnement Durable

Le 6 janvier à 8h une vague de froid a recouvert la France. La consommation d'électricité de notre pays était assurée à 74% par les centrales nucléaires et les barrages hydrauliques alors que les énergies intermittentes comme l'éolien ne participaient qu'à hauteur de 1,8% du total.

De plus la France était contrainte d'importer 9% de son électricité au lieu d'exporter 10% à 15% comme elle le faisait traditionnellement avant l'arrivée des programmes de la « Transition Energétique ».

Ces chiffres officiels (1) du réseau de Transport de l'électricité (RTE) démontrent à quel point la filière éolienne, développée depuis des années à grand renfort d'annonces et de subventions et qui produit de l'électricité ruineuse et intermittente, est une erreur stratégique. Les français ont besoin au contraire d'une électricité fiable et bon marché.

Plusieurs millions de ménages sont en situation énergétique précaire et n'ont même plus les moyens de se chauffer. France info a diffusé à la même heure le témoignage d'une habitante de la région Est ou la température a atteint -9°C. Elle a décrit les difficultés auxquelles elle était confrontée. Celles-ci ressemblaient à celles vécues par nos parents lorsque la France occupée était soumise aux restrictions et aux pénuries et de chauffage.

 

Aucun commentaire: