LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

jeudi 1 septembre 2016

ALIEN EOLIENNE


Le bétonnage éolien va-t-il dépasser le bétonnage du mur de l'atlantique?

 

Le bétonnage éolien va-t-il dépasser le bétonnage du mur de l'Atlantique ?

En annonçant le triplement du parc éolien terrestre actuel composé de 7.000 éoliennes terrestres,  Madame la Ministre de l'Environnement Ségolène Royal a lancé une opération de bétonnage de la France dont le poids total pourrait battre celui  mur de l'Atlantique conduit par l'organisation Todt. 

   21.000 éoliennes terrestres ont été programmées par Madame Royal. Chaque éolienne est montée sur un socle de béton armé de 1.500 tonnes (1). Une  simple règle de trois montre que pour fixer les 21.000 éoliennes, 30 millions de tonnes de béton armé seront  nécessaires. 

          Si ce chiffre  n'atteint pas  les 40 millions de tonnes  de béton du mur de l'Atlantique, ce record historique  pourrait être battu avec les projets éoliens en mer du Ministère de l'Environnement.

Pour ancrer sur les fonds marins les centaines d'éoliennes des 6 projets industriels actuellement accordés ou programmés le long des côtes de la Manche et de l'Atlantique (2), des millions de tonnes de béton supplémentaires seront en effet nécessaires. 

 Et si d'aventure, l'honnête citoyen s'interrogeait sur les impacts environnementaux de ces constructions industrielles pharaoniques,  quelle ne serait pas sa stupéfaction de découvrir que les anodes métalliques anticorrosion envisagées pour chaque éolienne en mer pourraient peser 20 tonnes chacune se dissolvant dans la mer au fil des années. Le relargage prévu de métaux toxiques serait de 160 kg par jour pour 62 éoliennes. (3) 

 
(1) qui ne sera pas enlevé après démantèlement de cette machine.
(2) Dieppe-Le Tréport, Fécamp-Etretat, Courseulles (plages du débarquement), Baie de Saint-Brieuc, La Baule, Yeu-Noirmoutier
(3) Enquête publique Baie de Saint-Brieuc

 Jean-Louis Butré

 

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Le soleil a fait des dégâts cet été, et c'est pas fini !

Anonyme a dit…

Au fait le mur de l'atlantique il en reste pas grand chose, tandis que nos centrales atomiques on se les gardes pour plusieurs siècles, et les résidus plusieurs millions d'années.

Anonyme a dit…

pourquoi une règle de trois?
une simple multiplication :

1500t x 21000e = 31500000 tonnes

Anonyme a dit…

Le COSTA RICA vient de réussir 100% de son énergie à partir du renouvelable.