LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

mercredi 31 août 2016

Tornac
Les Costes dans la tourmente



TORNAC Les costes dans la tourmente

Des zones constructibles qui ne le sont plus

Des constructions hâtives 
Avant la publication de la mise en sommeil de certains terrains constructibles

Des bruits courent !

Il serait intéressant que nos élus s'expliquent avant toute dérive calomnieuse

Le reboussieràl'écoute

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Il faut toujours voir les cartes AVANT et APRES les PLU ...
on voit quels sont les copains des Maires !

Anonyme a dit…

Pas de bras, pas de chocolat. Pas de réseau, pas de zone constructible.
Je sais, c'est très très extrêmement compliqué comme concept à appréhender. D'autant plus quand l'on a soi-même voté il y a quelques années en approuvant tous les règlements qui conduisent à cette situation.
Ce concept atteint un niveau d'abstraction si élevé que certains prétendent même qu'il serait difficilement accessible à l'intellect d'un babouin mongolien âgé de 3 mois.

Morale de l'histoire : toujours se renseigner avant de voter, voire même dans certains cas vraiment extrêmes, lire les textes sur lesquels on vote, mais là c'est vrai que c'est quand même beaucoup exiger.

Anonyme a dit…

Les nouvelles contraintes obligent partout de refermer une partie conséquente des zones ouverte à la construction, et parfois pour "faire plaisir à ses amis". Densification obligatoire, fin des cos, préservation des terrains agricoles, concordance avec les réseaux, capacité limité à fournir de l'eau ect.

Donc les élus doivent obtempérer, sinon le préfet prend l'affaire en mains.

Anonyme a dit…

C'est ce que l'on appelle un alibi, monsieur le prefet devient alibi. Soyons sérieux, avec des compétences, de la volonté et de la CREDIBILITE on peut défendre un projet mais faut il en avoir, de la credibilité et de la volonté.

Anonyme a dit…

La seule solution c'est une commission indépendante de citoyens qui n'ont pas de terrains à fourguer. Le reste c'est de la foutaise.

Anonyme a dit…

@17:06
Et ce serait quoi le projet à défendre en l'occurrence ? L'enrichissement personnel des propriétaires terriens des Costes ? Sûr qu'il y faudrait une bonne dose de volonté et de crédibilité pour ne pas dire de conflits d'intérêts pour oser défendre un tel projet en contradiction totale avec tous les règlements et sans aucun rapport avec l'intérêt général. Mort de rire.