LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

jeudi 28 avril 2016

Quand les multinationales décident qui doit planter quoi - News360x

http://news360x.fr/quand-les-multinationales-decident-qui-doit-planter-quoi/

3 commentaires:

Anonyme a dit…

même pour les fleurs , j'ai appris que les fleurs d'anthuriums provenaient OBLIGATOIREMENT de plants achetés OBLIGATOIREMENT à des (usines) vendus à prix fixés non discutables , les pépiniéristes étant contrôlés tous les 6 mois et les plants détruits OBLIGATOIREMENT au bout de 7 ans aucun plant ne peut sortir du système !!!!!
nos anthuriums de nos maisons proviennent du même système mais en réalités sont des Nains pour éviter d'avoir de grosses "fleurs" !!!

Anonyme a dit…

De quoi parle-t-on exactement ? Depuis 2001 le Traité international sur les ressources pour l’alimentation et l’agriculture (Tirpaa) reconnaît aux agriculteurs et aux communautés autochtones le droit de « protéger leurs connaissances traditionnelles, participer aux décisions nationales concernant les ressources et de conserver, ressemer et échanger leurs semences. » Il se peut que les lois ne soient pas appliquées mais elles existent. Et il existe des recours en justice s'appuyant sur les traités internationaux (comme quoi ils ne sont pas toujours condamnables).
Maintenant si vous achetez un plant produit sous licence privée, une sorte de "droit d'auteur" s'applique. Tout confondre ce n'est pas rendre service.

Anonyme a dit…

Mais oui 08:07, même les fleurs ! Et heureusement que tout commerçant est contrôlé sur ce qu'il vend. Le troc ou l'échange gratuit est autorisé mais dès qu'il s'agit d'un achat, n'est-il pas normal qu'il soit soumis aux lois du commerce ? Au nom de quoi, certains commerçants pourraient-ils s'affranchir des taxes, sous prétexte que leur production est locale ? Tout "marchand ou producteur qui tire un profit" doit être taxé, même celui qui vend son purin d'ortie, les tomates de son jardin ou quoi que ce soit qu'il produise lui-même, écolo ou pas ! C'est l'égalité devant la loi !