LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

jeudi 5 mars 2015

mercredi 4 mars 2015

mardi 3 mars 2015

lundi 2 mars 2015

Ales le 20 decembre 2010

ALES Édition du lundi 20 décembre 2010 

Avez-vous toujours des velléités de rejoindre le Grand Alès ? 

À l'époque, la communauté de communes de la Région de Vézénobres était devant une situation financière difficile. L'une des pistes était d'aller voir vers le Grand Alès pour une fusion avec l'Agglo. Visiblement mes collègues sont contre cette possibilité. Mais je pense qu'ils ne se sont pas penchés sur les avantages et les inconvénients d'un tel choix. Ils voulaient rester entre eux et c'est toujours le cas aujourd'hui.

Et Vézénobres ? Mardi, il y avait une réunion de la communauté de communes où j'ai posé cette question. D'accord pour rester ensemble mais pour faire quoi ? Je peux comprendre que les autres communes n'ont pas le même intérêt que nous qui sommes dans le bassin de vie alésien. Aujourd'hui, 

la communauté de communes Région de Vézénobres a redressé sa situation financière et comblé son déficit avec le vote d'un impôt supplémentaire, la taxe additionnelle qui, en passant, de temporaire est devenue définitive. On nous dit qu'à partir de 2011, il y aura un excédent financier. Je demande à voir. Quand je suis arrivé à la mairie, la communauté de commune était bien sous tous rapports. Mais quand on a demandé des comptes, ce n'était pas le cas.

Vous ne croyez pas à la possibilité d'une situation financière saine et stable ? Je pense que les finances n'ont été redressées que provisoirement. Il faut un développement économique pour créer des emplois et avoir des ressources fiscales supplémentaires pour payer les services. La communauté de communes a une qualité énorme : ses services. Avec 4 crèches, la prise en charge des frais scolaires... C'est très bien et très important. Mais en face il faut mettre des recettes. Il faut un développement économique et touristique. Et pour cela il faut une logistique que nous n'avons pas. Il y a les bureaux d'études pour cela mais ils coûtent chers.

Et vous pensez trouver cette logistique au Grand Alès ? C'est notre bassin de vie logique. Je ne vais pas vous dire que j'attends que le préfet nous pousse vers le Grand Alès. Mais quand je l'ai rencontré, je lui ai expliqué que tout était ouvert. Et si la logique est là, alors ce sera comme ça.

Votre décision est prise ? Ce sera tout l'enjeu de la discussion de 2011. Mais je ne suis pas persuadé que la situation financière de la communauté de communes nous permettra d'avoir un développement économique. Le déficit a été résorbé mais nous avons toujours les mêmes charges, avec un budget de fonctionnement très lourd. Le déficit va se recreuser mécaniquement.

Que vous apporterait le Grand Alès ? Une logistique importante
.
Et en ce qui concerne les taxes ? Est-ce que les taxes rurales sont moins difficiles à payer que les taxes urbaines ? Je ne pense pas. Ce qui est sûr, c'est que les taxes locales ne sont pas décidées par l'Agglo. Pour les ordures ménagères, la communauté de communes Région de Vézénobres est nettement mieux placée que le Grand Alès. Avant nous avions des pistes pour négocier. Mais là si ça se fait, on ne sera plus dans une négociation. Pour l'assainissement, nous avons pris du retard et les chiffres risquent de nous rattraper. L'eau et l'assainissement vont augmenter de toute façon même si l'on reste dans la structure actuelle. Il aurait fallu le faire de toute façon.

Et la représentativité ? Déjà dans la communauté de communes de la Région de Vézénobres nous sommes minoritaires. Nous ne voulions pas de la taxe additionnelle. Dans le Grand Alès, aujourd'hui, c'est plutôt le consensus qui est de mise. Avec la nouvelle loi, je ne sais pas ce que cela donnera. 

Propos recueillis par T.Dg.