LE BLOG DU REBOUSSIER
Sur tous les sujets du quotidien qui t'énervent tu t' exprimeras.
Ainsi ton esprit se libèrera.
De l'humour si tu peux tu en mettras.
Et alors qu'est ce qu' on s' éclatera !!!!
ETUDIE LES DIX COMMANDEMENTS DE L'ARTICLE DU 18 janvier 2009
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
SI VOUS SOUHAITEZ PUBLIER VOS ARTICLES envoyez les à l' adresse ci-dessous
CONTACT : reboussier30@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront etre postés sur le BLOG
Heureux soient les fêles, car ils laisseront passer la lumière (Michel Audiard)

vendredi 22 août 2014

ALIEN EOLIENNE


-->

Victimes des éoliennes : mythe ou réalité ?

78 scientifiques du monde entier constatant quantité de troubles sanitaires liés aux éoliennes ont demandé des études indépendantes. Pour quels résultats ?
Par Jean-Pierre Riou.
L'Académie Nationale de Médecine préconise 1500m d'éloignement entre éoliennes et habitations. Elle demande que soit menée une étude épidémiologique sur les effets sanitaires des éoliennes.
78 scientifiques du monde entier constatant quantité de troubles sanitaires liés aux éoliennes ont demandé ces mêmes études indépendantes. L'industrie éolienne paye quantité d'études pour accréditer l'idée que le bruit éolien n'est pas nocif pour la santé et nier l'impact des infrasons et basses fréquences1.
Rien de nouveau sous le soleil, les groupes financiers liés au tabac ou à l'amiante ont dû faire de même en leur temps, et l'industrie éolienne n'est pas la seule dans ce cas à l'heure actuelle. L'Acoustical Society of America a publié, cette année, un article du professeur A.N.Salt « How Does Wind Turbine Noise Affect People ? », dans lequel il fustige les liens de certains acousticiens avec l'industrie éolienne et condamne l'absence de référence scientifique dans leur déni du risque sanitaire. À titre d'exemple, l'« Australian Medical Association » (AMA) a publié récemment un rapport tendant à minimiser ce risque.
Le ver est dans le fruit, quelle information sera donc diffusée par le Ministère du Développement Durable et de l'Énergie ou par L'ADEME dont le rôle est de promouvoir l'énergie éolienne ?
En France, l'avis de l'Académie de Médecine n'avait pas dû paraître légitime, s'agissant de notre santé, puisque l'AFSSET a été chargée de se prononcer sur sa pertinence et n'a pas retenu cette mesure de précaution jugeant, entre autres, que « Les avantages de la mise en œuvre d'une telle mesure (1500m) d'application simple doivent être mis en balance avec le frein au développement qu'elle constitue ».
Ce rapport, du reste, est extrêmement sévère à l'encontre des insuffisances des critères de protection des riverains (émergences spectrales, validité des seuils d'exposition, d'application aux bruits impulsionnels…) et constate des nuisances excessives à des distances de l'ordre du kilomètre. Mais qui a lu ce rapport et ne s'est contenté du refus de la distance de précaution ?
Signalons également que le rapport parlementaire de mars 2010 a fait état du manque de documentation de ce rapport AFSSET, qui l'a empêché de se forger sa propre opinion scientifique fondée sur une analyse indépendante et relève au contraire un encadrement des travaux et des sources par l'ADEME et le Syndicat des Énergies Renouvelables ! Mais qui connait cette critique émise par nos parlementaires ?
Et malgré tout, les propos les plus rassurants, dans des études les plus trompeuses, ne peuvent occulter un impact sanitaire inadmissible. Seules les pathologies induites par les infrasons sont obstinément réfutées. Il n'est jamais contesté, en effet, que le bruit des éoliennes altère le sommeil, ou trouble la tranquillité. On oublie juste de rappeler que la santé dépend intimement de la qualité du sommeil et du bien-être dans le cadre de vie.
Il n'est pas contesté, en effet, qu'on puisse entendre ces éoliennes toute la nuit, que le fait de les avoir vues tourner toute la journée rend leur bruit d'autant moins supportable, ni encore, que certaines personnes présentent une plus grande fragilité que d'autres à l'agression par le bruit, ni, enfin, qu'il est prouvé (Janssen et Vos, (sept 2011) ou Pedersen, juin 2009) qu'à dose égale, le bruit éolien est plus difficile à supporter que celui de la plupart des autres sources, ou que leur composante « basse fréquence » est particulièrement dérangeante (Møller et Pedersen (Low-frequency noise from large wind turbines).
Mais qu'en termes charmants ces choses-là sont dites… Après de grandes déclarations du genre « il est scientifiquement prouvé que le bruit éolien n'entraîne pas de détérioration physiologique de l'appareil auditif », ce que personne n'a jamais prétendu, puis des considérations générales sans aucun intérêt du genre de « les infrasons sont des phénomènes naturels présents dans le bruit du vent ou des vagues » ou encore « Les sons et les vibrations produits par les éoliennes n'ont rien d'unique », le florilège commence :
« Certaines personnes peuvent être irritées par les sons produits par les éoliennes. Cette indisposition n'est pas une maladie »

« Certaines personnes peuvent trouver ce son gênant, ce qui serait une réaction qui repose principalement sur les caractéristiques spécifiques des personnes et non sur l'intensité des niveaux sonores »
Il a même été mentionné que ceux qui en retirent de l'argent seraient moins gênés que les autres. (Qui ne seraient alors que de simples jaloux ?)
De telles études ne sont, bien sûr, lues par personne, mais permettent des titres ronflants dans la presse concernant « La vérité scientifique sur l'absence de nuisance sanitaire des éoliennes ». La communication, c'est un métier. Et ce sont des professionnels ! Il est de règle, pour les articles médicaux validés par la communauté scientifique d'être publiés en anglais, citons donc cette revue médicale canadienne (peer reviewed) qui a la bonne idée d'en publier également la traduction française.
Cet article de mai 2013 fait le bilan des symptômes sanitaires liés aux éoliennes et observés (dans un rayon d'1.4km) par les médecins canadiens. Il est plaisant de constater qu'elle cite précisément l'étude évoquée ci-dessus, considérant qu'elle reconnait le dérangement par le bruit et la détérioration du sommeil et, par voie de conséquence, les graves effets sanitaires induits.
Mais qui en parle dans la presse ? Cette causalité est réfutée « sans la moindre référence scientifique » par les défenseurs de l'éolien et « repose sur un manque de connaissance approfondie de la physiologie », affirme le Pr Salt dans l'article cité précédemment. Qui s'en soucie ?
Lorsque les faits sont accablants, l'argument est alors avancé qu'il s'agit d'anciens modèles et que les éoliennes modernes sont silencieuses. Les études évoquées ici datent de 2011 à 2014 et considèrent (Møller et Pedersen) que le principal problème, lié aux basses fréquences est encore pire avec les éoliennes les plus récentes.
Faut il y voir un lien avec la suppression du contrôle des basses fréquences des éoliennes françaises depuis l'arrêté du 26 août 2011 qui les dispense du respect du code de santé publique ?
« Les acteurs du développement de l'énergie éolienne devraient comprendre qu'aucun objectif économique ou politique ne doit prévaloir sur le bien-être et la santé des individus », c'est du moins la conclusion du rapport du ministère de la santé finlandais, dans lequel il vient de demander, ce 17 juin, l'application d'une distance minimum de 2 km avec les maisons.
Cette conception de la protection sanitaire l'honore.

jeudi 21 août 2014

La politique économique de François Hollande deux ans après

https://drive.google.com/file/d/0B-IzQnOA2SYDeWQ5c3JJREV1UG8/edit?usp=sharing
ou
https://drive.google.com/file/d/0B-IzQnOA2SYDQy1PNk5YNEU2NG8/edit?usp=sharing

Extraits:

 Le terme « socialisme de l'offre » n'a pas plus de sens que son opposé « le socialisme de la demande ». L'offre et la demande ne sont pas des sujets politiques mais des concepts économiques et le choix entre l'une ou l'autre des politiques

Affirmer que « l'offre crée la demande » quand la France sort péniblement d'une récession due à l'effondrement de la demande en Europe est consternant.

Des doutes sur la capacité de résistance du gouvernement face aux Lobbies patronaux commencèrent dès le débat sur le budget pour 2013

Le pari du Président d'inverser durablement la courbe du chômage était l'objectif pertinent pour retrouver la croissance et ce pari pouvait être gagné

Or jusqu'à présent aucun gouvernement n'a été capable de faire plus de 10 milliards de réduction de dépenses par an

En particulier l'une des réformes majeure du programme de François Hollande, celle de l'imposition des revenus, s'est arrêtée à la première étape, alors même qu'elle était la réponse cohérente à une imposition des revenus archaïque

Mais le déséquilibre entre l'effort demandé aux ménages (gel des prestations et du point d'indice notamment) et l'ampleur des allègements accordés aux entreprises n'est optimal ni d'un point de vue social, ni d'un point de vue économique et encore moins du point de vue politique

Pétition
Nous demandons le rétablissement des financements pour les actions collectives d'insertion engagées en 2014; et l'ouverture d'un débat public pour décider collectivement de l'avenir!

http://www.change.org/p/anduze-st-jean-du-gard-associations-d-accompagnement-social-et-%C3%A9conomique-en-danger-la-recyclerie-d-anduze-association-offres-et-demandes

Bradley Manning exige un changement de sexe - Libération

http://www.liberation.fr/monde/2014/08/21/bradley-manning-exige-un-changement-de-sexe_1084121?xtor=EPR-450206&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=quot

mercredi 20 août 2014

Anduze la ville où les c..
La guerre des plaques signalétiques aura -t-elle lieu ?

Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Où va conduire l'autisme du premier ministre et ce..." :

Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Où va conduire l'autisme du premier ministre et ce..." :

Nous sommes à quelques jours de la rentrée mais nous avons les ressources pour savoir ce que nous allons faire de cette rentrée. Il ne s'agit certainement pas de jeter l'éponge, d’autant qu’une « nouvelle couche » se prépare.
Le secrétaire d’État à la Réforme de l’État et à la Simplification (Thierry Mandon) effectue sa rentrée en suggérant un nouveau beau cadeau aux entreprises, et veut s’attaquer aux seuils sociaux (les différentes obligations qui incombent aux entreprises en fonction de leur taille). « Ce n’est pas un problème de représentation du personnel, c’est d’abord un problème d’un grand nombre d’obligations fiscales, sociales, administratives qui tombent sur les entreprises quand elles changent d’effectif ».
Déjà le ministre du Travail, François Rebsamen, avait tenté il y a quelques semaines de « geler » durant trois ans ces obligations, pour voir si elles « freinent l’emploi ».
Clairement, les vers sont dans le fruit … Des ministres de la droite forte ne feraient pas mieux.
Il y a lieu de mobiliser les salariés, les retraités, les sans emplois et de montrer massivement ce mécontentement.

lundi 18 août 2014

Programme Local de l’Habitat 2014-2019 d’Alès Agglomération

http://www.alescevennes.fr/actualite/articles/pac/actualite/citoyennete...vie.publique/_2014/programme.local.de.l.habitat.2014-2019.d.ales.agglomeration

élection de Miss et Mister Boisset-et-Gaujac




Envoyé par le tarabastier 

Élection de Miss et Mister Boisset-et-Gaujac


Miss Boisset, entourée de ses trois dauphines, et Mister Boisset, en compagnie de son dauphin,
 le jeune Gérard, qui réussi une belle prestation pour sa première participation,
malgré une tenue vestimentaire perfectible.
Un bel avenir s'offre à lui, s'il persévère et peaufine son maintient  !